Partagez | 
 

 au-delà de tes limites (reynnedy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
» STUDENT
avatar
BUCKET LIST
MA BUCKET LIST
» bucket list:
PASSEPORTJe suis arrivé(e) à New York le : 02/12/2017 et j'ai envoyé : 192 mails. Dans la vie, je suis : en septième année de neuroscience (M). J'ai : 25 ans et j'habite : dans un grand appart. avec mon fils de d'un an et demi, Noé. Actuellement : célibataire, à la recherche de la femme parfaite et ayant une préférence pour : les petits culs. Je suis plutôt : un grand joueur, parfois un peu trop d'ailleurs. D'ailleurs on m'appelle : louise. sur Nerve. J'ai rapporté(e) : 236 dollars. On me confond souvent avec : francisco lachowski, bb chico. Je dois mon joli minois à : sweet disaster Multis-comptes » : no one.
Voir le profil de l'utilisateur http://we-are-columbia.forumactif.com/t249-nicholas-reynolds-fra http://we-are-columbia.forumactif.com/t276-nicholas-bad http://we-are-columbia.forumactif.com/t277-nicholas-reynolds-554-028-24#1975
au-delà de tes limites (reynnedy), Lun 4 Déc - 21:08

La clope délicatement posée entre ses doigts, le regard se perdant dans la beauté du paysage, Nicholas terminait sa petite pause dans le plus grand des calmes. Isolé sur le balcon, il prenait un malin plaisir à savourer sa dose de nicotine. Sans être un gros fumeur, il ressentait le besoin d'en fumer quelques unes pour se sentir bien. Surtout après mangés. C'était sa petite routine, son rituel qu'il ne changerait pour rien au monde. Il pouvait abandonner tout son petit confort mais en aucun cas il ne pourrait changer ses clopes ou son café du matin. Le jeune Reynolds carburait à la caféine et à la nicotine. Savourant un plaisir presque égoïste, il inspira longuement dans sa cigarette pour en extraire un maximum de tabac. Garda le poison dans ses poumons avant de recracher la fine fumée blanchâtre dans l'air frais de Manhattan. C'était un dingue de sortir en petit sweat à capuche mais Nicholas ne semblait pas craindre le froid. Il était une bouillotte à lui tout seul. Plongé dans ses pensées, il se retourna et plissa les yeux pour apercevoir ce que faisait son fils. A sa grande surprise, Noé était à la fenêtre et regardait son père, les mains plaqués sur les vitres. « Et les carreaux là, c'est pas toi les faits, p'tit con ! » râla-t-il avant de rigoler légèrement. Il fit de gros yeux pour lui faire lâcher mais son large sourire le trahissait. Noé tapa sur les carreaux et se mit à rigoler pour faire comme son père. Nicholas leva les yeux au ciel et s'abaissa pour se mettre à la même hauteur que lui. Il posa ses lèvres sur la vitre et vit semblant de faire un bisou, de l'autre côté de la vitre, Noé fit de même. « Bisou papa ? » dit-il, mort de rire en faisant de grands gestes pour amuser son fils. Mais l'attention d'un gamin d'un an et demi restait quand même assez limité. Sans même prévenir, Noé lâcha la vitre et parti dans le salon en courant. Rapidement, Nicholas prit une dernière taffe de sa clope avant de la balancer par dessus la rembarre. Il ouvrit la porte fenêtre de son balcon et entra à l'intérieur, au chaud. Il enleva son sweat qu'il posa négligemment sur le canapé. L'étudiant se précipita vers Noé, l'attrapa et le leva en l'air, le renversant à l'envers, pour lui embrasser les fesses. Ses sourcils se froncèrent lorsqu'il entendit la sonnette retentir. Nicholas cala Noé dans son bras et alla ouvrir. « C'est tati Hopie ? » dit-il en déverrouillant la porte puis en l'ouvrant assez grand pour voir le visage de la brunette se dessiner à eux. Un fin sourire se dessina sur les lèvres de Nicholas tandis que Noé tendit les bras vers elle. Machinalement, il tendit son petite prince vers elle, un peu pour s'en débarrasser. « T'es en avance ce soir, ça va pas ? » dit-il en s'écartant légèrement pour la laisser entrer dans son appartement.

@Hope J.F. Kennedy


#nicholas
If you feel lost, disappointed, hesitant, or weak, return to yourself, to who you are, here and now and when you get there, you will discover yourself, like a lotus flower in full bloom, even in a muddy pond, beautiful and strong. nicho.
Revenir en haut Aller en bas
» BIZUT MEDECINE
avatar
BUCKET LIST
PASSEPORTJe suis arrivé(e) à New York le : 04/12/2017 et j'ai envoyé : 80 mails. Dans la vie, je suis : en 9ème année de médecine spécialisation en neurochirugie. J'ai : 28 ans et j'habite : Manhattan Actuellement : En couple mais c'est compliqué et ayant une préférence pour : les hommes. Je suis plutôt : Joueuse D'ailleurs on m'appelle : JFK sur Nerve. J'ai rapporté(e) : 87 dollars. On me confond souvent avec : Camilla Luddington Je dois mon joli minois à : LittleJuice et mon pseudo sur la toile est : Luluche Multis-comptes » : Nop
Voir le profil de l'utilisateur http://we-are-columbia.forumactif.com/t370-hope-j-f-kennedy-554-230-03?nid=8#3860
Re: au-delà de tes limites (reynnedy), Mar 5 Déc - 23:31

Je rentre chez moi, tôt pour une fois. Enfin si 19h c'est rentrer tôt, alors que j'ai commencé à 8h, la veille. Garde de 35h dans les pattes, je n'ai qu'une envie : prendre une douche, enfiler un jogging et passer ma soirée avec Nicholas et petit Noé. Le vendredi c'était notre moment habituel, j'allais chez eux, je couchais Noé et ensuite Nicholas et moi on commandait chinois avant de réviser toute la nuit. Je ne me souviens pas le nombre de fois où on s'est endormi sur son canapé et ou l'odeur du café m'a réveillé le lendemain. Nicholas c'est l'ami qui se réveille dans la nuit et qui pose une couverture sur toi, quitte lui à ne pas en avoir. C'est l'ami qui te sert un café à son réveil et qui lève son fils un peu plus tard pour ne pas que ça te réveilles toi. Nicholas c'est l'homme parfait, j'en ai conscience, même avec ses bosses et ses creux. Et notre vendredi, il est sacré. J'entre chez moi à toute vitesse. Je saute dans la douche. En sortant j'enfile un t-shirt noir banale, un pull et un jogging. Je sèche mes cheveux, me maquille un peu et je l'entends entrer. C'est Isaac, mon petit ami. Je suis content qu'il soit là mais je suis pressée. Isaac c'est celui qui m'a redonné confiance après James. Celui qui me traite comme une princesse et tente de me faire vivre un compte de fée jour après jours. Tandis que je sors de la salle de bain, j'approche du grand brun et dépose un doux baiser sur ses lèvres, l'enlaçant par la taille. « Hey bel inconnu. T'as à mangé dans le frigo. Je ne sais pas si je rentrerais cette nuit. Alors je préfère te dire à demain » Je pose ma main sur sa joue et vient l'embrasser encore une fois avant de me détacher de lui. Il garde cependant ma main dans la sienne. « Hope, j'ai quelque chose à te dire. » Il se place face à moi, l'air très sérieux. « Arrêtes tu me fais peur. Si c'est parce que j'ai encore laissé trainer des photos de tumeur dégueulasse, je suis désolée. » Je fais une moue de gosse, presque vraiment désolée.  « Hein ? Non, ça n'a rien a voir avec ça.. » Je ne lui laisse pas le temps de terminer. « Ah je sais, c'est parce que je fais tout le temps un boucan pas possible quand je baisse la lunette des toilettes .. Tu sais on va pas faire un débat mais la lunette je pense qu'elle est faite po... » Il semble a moitié agacé et à moitié amuse. « Mais non ! Hope ! Épouse moi ! » Visiblement c'est sortie tout d'un coup. Je n'ai jamais été romantique mais là. Il se met à genou et me tends une magnifique bague. « Oh mon dieu ! » Je porte ma main à ma bouche. La première chose à laquelle je pense ce n'est pas ma robe, la musique, le traiteur non, c'est à Nicholas. Tout va très vite, trop vite dans ma tête. Je me souviens aussi la dernière fois que j'ai accepté de me fiancer à un homme .. Ça c'est assez mal terminé. Mais Isaac n'est pas James. Il ne veut que mon bonheur et il est à mes côtés, il me dit qu'il m'aime lui.. Je reprend mes esprit et je souris. « Oui, oui bien sur. » Il me prends dans ses bras et je l'embrasse encore une fois. « JE suis vraiment désolée mais je dois y aller, Noé m'attends pour aller se coucher. On fêtera ça demain. » J'attrape mes affaires et je file en direction de la porte d'entrée que je ferme sans me retourner. Sur le chemin de la voiture je tente de reprendre ma respiration. Une fois devant chez Nicholas, j'ai peur. Et si je venais de faire une connerie ? Le beau brun m'ouvre la porte en me disant que je suis en avance et en me demandant si tout vas bien. J'entre chez lui, lâche mon sac par terre et tripote la nouvelle bague qui orne mon doigt. « Isaac vient de me demander en mariage. Et je crois que j'ai dis oui. » Je le regarde droit dans les yeux, comme si je cherchais son accord, son désaccord, un signe de sa part.


@Nicholas Reynolds
Revenir en haut Aller en bas
» STUDENT
avatar
BUCKET LIST
MA BUCKET LIST
» bucket list:
PASSEPORTJe suis arrivé(e) à New York le : 02/12/2017 et j'ai envoyé : 192 mails. Dans la vie, je suis : en septième année de neuroscience (M). J'ai : 25 ans et j'habite : dans un grand appart. avec mon fils de d'un an et demi, Noé. Actuellement : célibataire, à la recherche de la femme parfaite et ayant une préférence pour : les petits culs. Je suis plutôt : un grand joueur, parfois un peu trop d'ailleurs. D'ailleurs on m'appelle : louise. sur Nerve. J'ai rapporté(e) : 236 dollars. On me confond souvent avec : francisco lachowski, bb chico. Je dois mon joli minois à : sweet disaster Multis-comptes » : no one.
Voir le profil de l'utilisateur http://we-are-columbia.forumactif.com/t249-nicholas-reynolds-fra http://we-are-columbia.forumactif.com/t276-nicholas-bad http://we-are-columbia.forumactif.com/t277-nicholas-reynolds-554-028-24#1975
Re: au-delà de tes limites (reynnedy), Mer 6 Déc - 0:06

C'était bizarre. Nicholas la connaissait trop bien pour laisser passer cette atmosphère dérangeante et différente de d'habitude. Hope était la joie de vivre et avec ce petit quelque chose de différent lorsqu'elle était avec lui. Sauf que là. Le beau brun avait l'impression de faire face à un mur. Il s'était passé un truc aujourd'hui, il en mettrait sa main à couper sur le champ s'il pouvait parier. Noé tendait ses bras vers la jeune fille mais elle semblait l'ignorer royalement. Perplexe, Nicholas recula légèrement en comprenant qu'elle ne le prendrait pas dans ses bras. Il lança un regard compatissant à son fils et un mince sourire, touché par le refus qu'elle venait de lui mettre. Désolé Noé, les câlins avec sa maman de substitution n'étaient pas au programme ce soir. La mâchoire de Nicholas se serra fortement avant qu'il ne la laisse complètement entrer chez lui. Il prit une grande inspiration tout en refermant la porte derrière elle. Machinalement, il posa son fils par terre et plissa des yeux en scrutant la réaction d'Hope. Il s'attendait à tout. Clairement, il ne savait pas à quoi s'en tenir. Son regard suit le sien et se posa sur les mains de la brunette. Il fronça les sourcils en voyant une bague à son doigt et, avant qu'il n'ait pu faire le cheminement dans son esprit, elle lui avoua toute l’histoire. Choqué et perturbé par l'annonce de son ami, Nicholas s'humidifia les lèvres et écarquilla les yeux. « Ah. » réussit-il à dire. C'était tout son petit monde qui s'effondrait là. Si Hope se mariait avec cet homme qu'il ne supportait pas, il la verrait de moins en moins, jusqu'à ne plus la voir du tout. Quel mari pourrait accepter que sa femme passe une soirée par semaine avec un autre homme ? Aucun. Nicholas apporta maladroitement ses doigts à sa barbe de quelques jours et se frotta la joue, détournant son regard du sien. « Je ... Je suis désolé, je ne m'attendais pas à ça. » Oh que non, il ne s'attendait pas à une telle nouvelle. Il tombait de haut, de très haut même. Noé n'allait pas supporter de ne plus la voir. Lui non plus. Les battements de son coeur semblaient s'être accélérés d'un coup, sans même qu'il ne puisse contrôler quoi que ce soit. « T'attends que j'te félicite en fait ? Et bien ... Toutes mes félicitations Hope. Si ... » Il cherchait ses mots mais n'en trouvait aucun. Il releva son regard vers elle et décroisa les bras. « Si c'est ce que tu veux alors je suis content pour toi. » avoua-t-il, à contre coeur. Nicholas s'humidifia une nouvelle fois les lèvres. Putain, Hope avait accepté la demande de ce connard. C'était complètement dingue. Il était en train de la perdre pour de bon cette fois-ci. Isaac avait le don de l'énerver. Toujours bien poli, toujours bien apprêté, ce mec était d'un ennui complet. Et Hope allait lier sa vie à celle de ce mec là. Pour toujours. Malheureusement pour lui, le jeune homme était incapable de lui dire qu'il était contre, pour la simple et bonne raison que cette révélation l'affectait plus que de raison. A partir du moment où quelque chose le touchait personnellement, il se renfermait sur lui-même et n'arrivait pas à dévoiler ses sentiments. « En vrai, je ne sais pas quoi te dire Hope, quand je vois cette bague autour de ton doigt, j'en déduis que ton choix est déjà fait. Tu sais ce que je pense de ton Isaac là donc je ne sais pas ce que tu es venu chercher en venant ici mais ce n'est pas moi qui vais partager ta joie. J'suis pas ce genre d'ami là, désolé. » On pouvait facilement sentir l'amertume dans le son de sa voix. Nicholas prit une grande inspiration avant de déglutir. « C'est pas une bonne de rester ici, tu devrais partir, ton futur mari doit t'attendre. Puis Noé est fatigué, j'vais le coucher. » Sans chercher à comprendre plus loin, il attrapa son fils dans ses bras et se dirigea vers la chambre, juste à côté du salon. Sans un mot ou un regard de plus, il quitta la pièce et entra dans la chambre du petit. Une fois isolé, il s'humidifia les lèvres pour la troisième fois en cinq minutes et posa Noé dans son lit. Nicholas était bouleversé par cette annonce et n'avait plus envie de la voir. Pas en sachant qu'elle venait d'être promise à un autre homme. A un putain de trou du cul.


#nicholas
If you feel lost, disappointed, hesitant, or weak, return to yourself, to who you are, here and now and when you get there, you will discover yourself, like a lotus flower in full bloom, even in a muddy pond, beautiful and strong. nicho.
Revenir en haut Aller en bas
» BIZUT MEDECINE
avatar
BUCKET LIST
PASSEPORTJe suis arrivé(e) à New York le : 04/12/2017 et j'ai envoyé : 80 mails. Dans la vie, je suis : en 9ème année de médecine spécialisation en neurochirugie. J'ai : 28 ans et j'habite : Manhattan Actuellement : En couple mais c'est compliqué et ayant une préférence pour : les hommes. Je suis plutôt : Joueuse D'ailleurs on m'appelle : JFK sur Nerve. J'ai rapporté(e) : 87 dollars. On me confond souvent avec : Camilla Luddington Je dois mon joli minois à : LittleJuice et mon pseudo sur la toile est : Luluche Multis-comptes » : Nop
Voir le profil de l'utilisateur http://we-are-columbia.forumactif.com/t370-hope-j-f-kennedy-554-230-03?nid=8#3860
Re: au-delà de tes limites (reynnedy), Jeu 7 Déc - 1:51

Alors que n'importe quel personne chercherais l'approbation de son ami, ce que je cherche moi, c'est l'inverse. Je crois que j'ai besoin qu'il me dise que je fais une énorme erreur, que je ne devrais pas. Dans mes rêves les plus fou il me dirait que ce n'est pas avec Isaac que je devrais me fiancer mais avec lui. Mais les rêves sont fait pour ne jamais se réaliser n'est-ce pas ? Vouloir quoi que ce soit de plus que de l'amitié avec Nicholas c'était complètement aberrant. S'il avait ressentit plus que de l'amitié pour moi il m'en aurait déjà fait part .. ou pas. Nicholas était comme moi, un écorché. Un écorché abandonné moralement par la mère de son fils ou une écorchée battu par son fiancé n'exprime pas ses sentiments. Je chasse cette idée de ma tête. Je me trouve des excuses pour comprendre son comportement. Pourquoi est il si froid, si distant ? Parce que je l'ai déçu. Est-ce que je déçois toutes les personnes qui entrent dans ma vie ? Je sais que je déçois Isaac jour après jour. Je ne lui donne pas tout l'amour qu'il mérite. Je ne lui porte pas tout l'intérêt que je devrais, je ne lui apporte pas toute l'affection qu'il aimerait. Peut-être que c'est pour ça que j'ai accepté sa demande. Pour ne pas le décevoir, encore une fois. Mais au lieu de ça je déçois Nicholas, mon meilleur ami et c'est pire que tout. Lire la déception dans son regard c'est qui que de décevoir mon fiancé ou ma patronne. Et lorsque le beau brun me félicite, c'est tellement plein de sarcasme, d'ironie, de méchanceté que ça heurte mon coeur de pleins fouet. Ca me comprime les poumons et je n'arrive plus à respirer. L'apport en oxygène vers mon cerveau se faire plus rare et j'ai conscience que je n'arrive plus à respirer. Je suis pétrifiée, sur place à l'idée qu'il me déteste. Je ne sais pas quoi faire, tiraillée entre le devoir d'honorer cette demande et le fait de ne pas accepter, parce que Nicholas n'accepte pas Isaac. Et je ne peux pas concevoir mon mariage sans lui à mes côtés, sans mon meilleur ami comme témoin. Et alors que je ne cesse de réfléchir je me rend compte que je n'ai même pas daigné faire attention à Noé. Mon petit rayon de soleil il est toujours heureux de me voir, qui reconnait mon odeur et son de ma voix. Il est comme mon fils, comme l'enfant que j'ai toujours voulu avoir. Il ressemble à son père, il ressemble tellement à Nicholas. Alors que la voix de se dernier me semblait lointaine et que je n'avais pas tout enregistré des reproches qu'il me faisait, je le vis emmener Noé dans sa chambre. Mais je ne voulais pas, je ne voulais pas me fâcher avec mon bébé, ni avec son papa. Alors je suivis Nicholas et entra dans la chambre de Noé. Il était déjà dans son lit. J'approchais, attrapant le petit dans mes bras et le serrant contre ma poitrine. J'avais les larmes aux yeux mais je ne voulais pas qu'il le voit. Je le berçais un peu, chantonnant doucement avant de le poser dans son lit, son père toujours à mes côtés. Je remontais sa couverture sur lui, déposant un doux baiser sur son front. « Hopie t'aimes tu sais. » lui glissais-je délicatement avant de quitter la pièce, attrapant Nicholas par la main. Une fois dans l'entrée je pris une grande inspiration avant de me lancer. « Nick, je comprends pas pourquoi j'ai l'impression de te décevoir autant. Après James tu devrais comprendre que je veux juste être avec quelqu'un qui me respect et qui m'aime, c'est normal non ? » Oui c'était normal, mais j'avais parler de Isaac, pas de moi. Est ce que moi je l'aimais vraiment cet homme ? « Ecoutes, j'ai pas envie d'aller le retrouver, c'est notre soirée et marié ou pas le vendredi c'est ici que j'ai envie d'être. » avec toi. 


@Nicholas Reynolds
Revenir en haut Aller en bas
» STUDENT
avatar
BUCKET LIST
MA BUCKET LIST
» bucket list:
PASSEPORTJe suis arrivé(e) à New York le : 02/12/2017 et j'ai envoyé : 192 mails. Dans la vie, je suis : en septième année de neuroscience (M). J'ai : 25 ans et j'habite : dans un grand appart. avec mon fils de d'un an et demi, Noé. Actuellement : célibataire, à la recherche de la femme parfaite et ayant une préférence pour : les petits culs. Je suis plutôt : un grand joueur, parfois un peu trop d'ailleurs. D'ailleurs on m'appelle : louise. sur Nerve. J'ai rapporté(e) : 236 dollars. On me confond souvent avec : francisco lachowski, bb chico. Je dois mon joli minois à : sweet disaster Multis-comptes » : no one.
Voir le profil de l'utilisateur http://we-are-columbia.forumactif.com/t249-nicholas-reynolds-fra http://we-are-columbia.forumactif.com/t276-nicholas-bad http://we-are-columbia.forumactif.com/t277-nicholas-reynolds-554-028-24#1975
Re: au-delà de tes limites (reynnedy), Dim 10 Déc - 16:25

Cette révélation avait fait l'effet d'une bombe chez Nicholas. Il ne s'attendait tellement pas à une telle nouvelle, surtout pas après les récents échanges par sms où il s'était légèrement dévoilé. C'était très subtil, peut-être même invisible, mais en relisant leur conversation, il avait capté plusieurs incohérence dans son propre discours. Des incohérences qui le trahissaient. Le jeune homme n'était qu'un jaloux. Il ne supportait pas la relation qu'Hope entretenait avec ce Isaac, avec ce mec qui avait su saisir sa chance en temps voulu. Nicholas l'avait laissé passer de nombreuses fois et aujourd'hui, il s'en mordait les doigts. Déposant délicatement son fils dans son lit, il essayait de ne pas lui transmettre toutes les émotions négatives qui l'avait envahis. Le jeune Reynolds restait un homme compliqué, qui ne savait absolument pas exprimer ses sentiments. Il était frustré de savoir qu'Hope était mariée et promise à un autre mais ne savait pas comment lui dire. Il faisait un blocage. Il en était incapable. Que ce soit avec Hope ou avec ses exs, Nicholas aimait en silence, gardant la moindre émotions pour lui, passant, bien souvent, à côté des choses essentielles de l'amour. Je t'aime. Trois petits mots qu'il n'avait jamais prononcés, à aucune fille. C'était au dessus de ses forces. Il n'arrivait pas à se dévoiler et, ce soir encore, Hope allait lui échapper. Pour de bon visiblement. Et alors que ses lèvres se déposèrent délicatement sur le front de son fils, il se redressa rapidement en entendant la brunette entrer dans la chambre. Elle prit Noé dans ses bras et vint le bercer dans le plus grand des calmes. Comment pouvait-elle être aussi sereine ? C'était incompréhensible. Nicholas fit un pas en arrière pour s'exclure de ce tendre moment. Certes, il était reconnaissants de tout ce qu'elle faisait pour son fils mais là, ce soir, cette situation le dépassait totalement. Sans un mot, il assista à la scène et ne laissait paraître aucune émotion sur son visage. A l'intérieur de lui, il était touché et blessé. La conversation qu'ils avaient eu, quelques jours plus tôt, lui revenait en pleine gueule et le mettait face à la cruelle vérité. Jamais il ne pourrait admettre que la mère adoptive de son enfant ne sorte ou ne soit mariée à quelqu'un d'autre. Cela n'avait aucun sens. Lui, il rêvait d'une vraie famille, serait-ce trop demandé ? Son coeur se serra quand Hope prit la parole pour avouer son affection envers Noé. Inconsciemment, le regard de Nicholas dériva sur son fils qui afficha un large sourire à celle qu'il considérait surement comme sa propre mère. Cette idée lui fendit le coeur. Noé n'avait rien fait pour mériter un cadre aussi déséquilibré que celui-ci. Son père faisait de son mieux pour subvenir à ses besoins et le rendre heureux mais seul, ce n'était pas suffisant. Et là, contre toute attente, Hope attrapa sa main et l'obligea à quitter la pièce. Comme un gosse, Nicho n'avait pas envie de parler, il s'était renfermé sur lui-même. Il la suivit jusqu'à l'entrée de l'appartement et l'écouta parler avant de déglutir difficilement. Ses yeux ne quittaient pas les siens. La brunette lui laissait là une petite chance de se rattraper, de la rattraper. A lui de la saisir à présent. « On a déjà eu cette discussion Hope, il y a quelques jours à peine. J'aime pas Isaac, c'est pas nouveau, il m'énerve. Il est trop mou, trop niais, je trouve qu'il ne te mérite pas, que tu mérites mieux que lui. J'vois même pas pourquoi on discute, tu portes sa bague, ton choix est fait et ... si ça peut te rendre heureuse alors soit. Épouses ce mec. » trancha-t-il. Après ça, la jeune fille lui avoua vouloir rester, peu importe ce que son mec dira. Le vendredi soir était leur petit rituel, pas question d'y échapper. « C'est toi qui vois. » Autrement dit, tu ne viendras pas te plaindre si Isaac fait son jaloux. Détachant son regard du sien, Nicholas recula et parti dans le salon pour ensuite se diriger vers la grande cuisine ouverte de son appartement. Il ouvrit le frigo et y sortit une bière. Inutile de vous dire qu'il n'avait absolument pas la tête à réviser là. Cette histoire de mariage tournait en boucle dans son esprit, le rendant incapable de réfléchir à quoique ce soit. Nicholas bu une grosse gorgée de bière avant de risquer de regarder dans la direction d'Hope. Il ne pouvait pas laisser le malaise s'installer entre eux. C'était plus fort que lui, il ne pouvait pas faire comme s'il ne se passait rien. Il était temps pour lui de s'ouvrir un peu et de déballer ce qu'il avait vraiment sur le coeur, avant de la perdre pour toujours. Après quelques secondes de silence pesant, Nicholas posa brusquement la canette sur le bar. « Tu ne peux pas épouser Isaac. » finit-il par dire. Le jeune homme ne savait absolument pas ce qu'il allait lui dire et comptait sur ses pulsions impulsives pour le guider un peu. Il ne savait pas dans quoi il s'embarquait et ça lui faisait un peu peur. « Tu ne peux pas épouser Isaac, j'veux pas, je suis contre ce mariage. Ça n'a aucun sens .. tu ne peux pas l'épouser. Tu te vois toute ta vie avec ce mec ? Tu l'aimes assez pour lier ta vie à la tienne ? Putain le mariage, c'est pas rien, tu t'rends compte que ce que ça signifie ? » Sans chercher à comprendre plus loin, il s'approcha d'elle. Hope n'avait pas bougé de l'entrée, elle semblait attendre quelque chose de lui, quelque chose qu'il s'apprêtait surement à lui apporter. Nicholas réduisait la distance entre eux jusqu'à lui faire face. « Tu ne peux pas l'épouser parce que je tiens à toi et j'ai pas envie de te perdre. Je sais très bien qu'une fois que tu seras Mme Isaac j'sais pas quoi, on ne pourra plus se voir. Ca va briser le coeur de Noé et ... » Prit d'une pulsion, Nicholas se colla à elle, l'obligeant à faire un pas en arrière. Il vint la plaquer contre la porte d'entrée et vint enfouir sa main dans son cou. « ... le mien. » murmura-t-il. Sans même qu'il ne puisse s'opposer à son propre geste, il avança son visage vers le sien pour capturer ses lèvres.


#nicholas
If you feel lost, disappointed, hesitant, or weak, return to yourself, to who you are, here and now and when you get there, you will discover yourself, like a lotus flower in full bloom, even in a muddy pond, beautiful and strong. nicho.
Revenir en haut Aller en bas
» BIZUT MEDECINE
avatar
BUCKET LIST
PASSEPORTJe suis arrivé(e) à New York le : 04/12/2017 et j'ai envoyé : 80 mails. Dans la vie, je suis : en 9ème année de médecine spécialisation en neurochirugie. J'ai : 28 ans et j'habite : Manhattan Actuellement : En couple mais c'est compliqué et ayant une préférence pour : les hommes. Je suis plutôt : Joueuse D'ailleurs on m'appelle : JFK sur Nerve. J'ai rapporté(e) : 87 dollars. On me confond souvent avec : Camilla Luddington Je dois mon joli minois à : LittleJuice et mon pseudo sur la toile est : Luluche Multis-comptes » : Nop
Voir le profil de l'utilisateur http://we-are-columbia.forumactif.com/t370-hope-j-f-kennedy-554-230-03?nid=8#3860
Re: au-delà de tes limites (reynnedy), Dim 10 Déc - 17:19

Honnêtement, je ne savais pas où me mettre. Quand Nicholas alla coucher Noé dans sa chambre, il me fallu un temps de réflexion pour savoir quoi faire. J’avais le choix entre m’enfuir, ouvrir la porte d’entrée et partir sans rien dire, rentrant chez moi dans le plus grand des silences. Ou alors je pouvais entrer dans cette chambre et coucher Noé comme je le faisais tous les vendredis depuis maintenant 9 mois. Partir rejoindre mon fiancé chez nous ou entrer dans cette pièce et tenter de récupérer ma famille. Quand ces deux questions furent claires dans ma tête, mon choix fut tellement évident. J’entrais donc dans la chambre du bébé pour le bercer contre mon cœur et le coucher dans son berceau. J’entendais la respiration de Nick dans mon dos, dans le noir, observant la scène d’une femme qu’il connait tant, s’occuper de son fils, de notre fils. Noé était comme mon propre enfant. Je l’aimais plus que tout et sans que Nicholas le sache, je souffrais énormément de ne pas être à ses côtés tous les jours. Je voulais être là quand il dirait son premier mot, quand il ferait ses premiers pas, ses premières dents .. Mais Je n’étais que la meilleure amie de Nicholas, pas sa petite amie, encore moins sa femme. Je n’avais juridiquement aucun droit sur l’enfant. Mais sentimentalement parlant, bon sang ce que je pouvais l’aimer. Isaac comprenait que je me sois attachée à cet enfant mais restons honnête il ne voyait pas jusqu’ou je m’y étais attachée. Il me parlait d’enfants, à nous. Et moi quand il prononçait se mot je me disais que j’en avais déjà un. Je me sens responsable de lui parce que je suis la seule figure maternelle qu’il ai, la seule femme qui soit la depuis le début et le plus souvent. Je ne blâme pas son père de ne pas se caser. Je ne se le laisserai pas commettre la même erreur et laisser entrer une femme de mauvaise fréquentation dans sa vie, encore une fois. Mais la vérité c’est que je ne voulais laisser aucune femme à par moi entrer dans sa vie. J’étais jalouse de toutes celles qui pouvaient s’approcher de lui, qui pouvait lui plaire ou avec qui il pouvait passer la nuit. Parfois je me sentais même, trompée .. Mais jamais je ne lui avouerais. Avec Nick ça avait commencé la toute première fois que je l’avais vu. Ce sourire, ce regard. Un être si fort et fragile à la fois. Il avait totalement éclipsé James avec qui j’étais à l’époque. Et plus le temps passe et plus Nicholas éclipse toute présence masculine de ma vie. Isaac est parfait, pour une autre. Isaac est quelqu’un de bien mais il n’est pas Nick. Je secouais la tête pour chasser ces idées de mes pensées tandis que je confrontais le beau brun, lui demandant pourquoi il agissait ainsi, pourquoi il n’acceptait pas Isaac qui serait pourtant un mari attentionné. En fait je crois que j’étais trop focalisée sur mes propres sentiments pour ne pas me rendre compte des siens. Pour moi, on aurait pu être ensemble tellement de fois que j’ai finis par me dire que si ça ne c’était pas fait, ce n’était pas à cause du destin, c’était tout simplement parce que Nicholas ne partageait pas les mêmes sentiments que moi. Pourtant je le connais si bien, je devrais savoir qu’il ne s’ouvre pas, qu’il se renferme et laisse glisser les choses comme les centaines de larmes que j’ai pu verser pour lui, en secret, en silence. Tant de choses que nous n’arrivions pas à nous dire. La parole n’était pas notre meilleur mode de communication. Et les mots de Nicholas en fut la preuve ultime. Il n’aimait pas Isaac, il n’y avait pas de retour possible, pas d’amélioration. Je connaissais le jeune homme, il ne reviendrait pas sur sa décision. « Mais comment tu peux dire une chose pareil ? Comment tu peux dire que je mérite mieux alors que lui au moins il ne me frappe pas et il est gentil ? Je ne mérite pas le meilleur homme du monde non plus. Je suis une femme qui pense qu’à sa carrière et à un enfant qui n’est pas d’elle. Je suis une autiste des sentiments et une espèce d’écorché vif pleine aux as ! » C’était comme ça que je me voyais. Comme une personne qui pouvait être lumineuse et si sombre la seconde d’après .. Une personne qui pouvait arriver à blesser les autres pas fierté. J’étais comme Nick au final. J’étais son lui au féminin. « Je sais pas si mon choix est fait .. J’ai .. j’ai dis oui comme ça sur le moment mais je sais pas. » Ca sentais le déjà vu. Avec Isaac je survivais, j’économisais mon oxygène. Mais moi ce que je voulais c’était respirer à pleins poumons. A cette pensée, Nicholas se dirigea vers la cuisine pour boire une bière et moi je restais là, pétrifiée, sans pouvoir bouger. C’était le moment. C’était le moment de partir et de rejoindre ce mari que je m’obstine à défendre sans grande conviction. Mais je ne peux toujours pas. Ma place est là et je pense qu’il est temps de la défendre. Et j’ai bien fait de rester là, parce que contre toute attente, les mots que le jeune homme se mis à déballer furent ceux que j’attendais depuis tellement longtemps. Son corps se déplaça, en direction du mien. Ses mots raisonnaient dans ma tête comme une gifle en pleine face. Il me fit face, mais il était tellement proche que je sentis sa respiration contre mes lèvres. Il n’avait jamais été aussi près, et c’est comme si quelque chose venait de changer entre lui et moi, comme s’il venait de casser le fil qui délimitait notre relation jusqu’à présent uniquement amical. Une sensation de chaleur s’empara de moi quand il prononça cette dernière phrase. « Ca va briser le coeur de Noé et ... le mien. » Son corps brisa la dernière limite entre nos deux corps et alors que je fis un pas en arrière il me plaqua contre la porte d’entrée. Je ne bougeais plus. Je n’avais pas peur non, j’étais impatiente. Telle une gamine de 16 ans qui attends son premier baiser, je me mords la lèvre parce que je sais ce qu’il va faire. Je le vois dans son regard, cette flamme, ce côté sauvage qui s’empare de lui et le pousse à faire quelque chose qu’il ne devrait pas. Alors je reste la sans bouger. Quand ses mains se glisse le long de mon cou je ferme les yeux un instant, savourant ce moment que j’ai imaginé cent fois dans ma tête. Isaac n’existe plus, la bague que je porte à mon doigt non plus. J’ouvre à nouveau les yeux et je vois le visage de Nick s’avancer vers le miens. Lorsque ses lèvres touchent les miennes c’est comme si mon corps, mon âme tout entière explosait. Et alors que je devrais le repousser, mes mains viennent agripper sa taille et mes lèvres se font plus insistantes contre les siennes. Et c’est comme si je pouvais enfin respirer, pleinement.  
Revenir en haut Aller en bas
» STUDENT
avatar
BUCKET LIST
MA BUCKET LIST
» bucket list:
PASSEPORTJe suis arrivé(e) à New York le : 02/12/2017 et j'ai envoyé : 192 mails. Dans la vie, je suis : en septième année de neuroscience (M). J'ai : 25 ans et j'habite : dans un grand appart. avec mon fils de d'un an et demi, Noé. Actuellement : célibataire, à la recherche de la femme parfaite et ayant une préférence pour : les petits culs. Je suis plutôt : un grand joueur, parfois un peu trop d'ailleurs. D'ailleurs on m'appelle : louise. sur Nerve. J'ai rapporté(e) : 236 dollars. On me confond souvent avec : francisco lachowski, bb chico. Je dois mon joli minois à : sweet disaster Multis-comptes » : no one.
Voir le profil de l'utilisateur http://we-are-columbia.forumactif.com/t249-nicholas-reynolds-fra http://we-are-columbia.forumactif.com/t276-nicholas-bad http://we-are-columbia.forumactif.com/t277-nicholas-reynolds-554-028-24#1975
Re: au-delà de tes limites (reynnedy), Dim 10 Déc - 22:34

La peur de la perdre avait dicté ses réactions et son comportement odieux, irrespectueux. Nicholas n'avait pas le droit de s'approcher ainsi de sa meilleure amie et de s'imposer dans sa vie comme il comptait le faire. Il le faisait déjà assez avec son fils. Leur relation était complexe. Ils se connaissaient depuis longtemps et, d'aussi loin que ses souvenirs remontaient, elle lui avait toujours plu. Hope était cette fille intouchable, presque inaccessible qu'il essayait, tant bien que mal, de caser dans la catégorie amie. Meilleure amie. Il se persuadait que l'attirance qu'il éprouvait pour elle était futile et superficiel. Mais ce soir, cette même attirance avait prit le dessus sur sa fierté et ses convictions. En aucun cas Nicholas n'avait le droit de remettre en doute le couple qu'elle formait avec Isaac, c'était égoïste de sa part. Il avait fait semblant de trouver la force d'accepter cette situation et la demande en mariage mais ce n'était qu'un leurre. Une manière de se protéger mais en faisant ça, il risquait de la perdre à jamais. Tentant le tout pour le tout, il s'approcha d'elle et vint plaquer son corps contre le sien, s’enivrant de cette proximité. Oh ce n'était pas la première fois qu'ils étaient aussi prêt l'un de l'autre. Le jeune Reynolds se souvenait d'une nuit où Hope était restée dormir là et où ils s'étaient enlacés des heures. Une nuit où il l'avait rassuré de sa présence et de ses mots en lui promettant qu'un jour elle trouvera quelqu'un de bien, qu'elle sera heureuse dans les bras d'un homme qui l'aimera pour ce qu'elle était vraiment et qu'il ne lèvera jamais la main sur elle. Une nuit où cette foutue attirance pour elle s'était confirmée. Depuis, la frustration avait envahi Nicholas qui peinait à trouver une fille bien. Les yeux plongés dans les siens, sa respiration s'accéléra à son insu. Son rythme cardiaque s'intensifia, son coeur s'emballait dans sa poitrine. Il vint déglutir difficilement en la voyant fermer ses yeux. Combien de fois avait-il rêvé de ce moment ? Combien de fois avait-il pensé qu'un jour, ils se sauteraient dessus ? Ce soir était peut-être arrivé. Ne voulant plus réfléchir à tout ça, il attendit qu'elle rouvre ses yeux pour venir capturer ses lèvres. Avec une lentement insoutenable, il posa ses lèvres sur les siennes et forma un tendre baiser. Les pulsations de son coeur se répercutaient dans l'intégralité de son corps. Tout ce que Nicholas éprouvait pour cette fille remontait à la surface. Leurs souffles se mélangèrent dans une parfaite osmose. Rapidement, l'envie prit le dessus sur eux et, en sentant les fines mains d'Hope venir saisir sa taille, il intensifia le baiser. Timidement, leurs langues se cherchèrent et se frôlèrent avant de prendre leurs aises. Le beau brun vint enfouir un peu plus sa main dans sa nuque pour la rapprocher de lui et intensifier le baiser. Il posa son autre main libre sur sa hanche, la passant avec aisance sous toutes ses couches de vêtements. Les yeux toujours clos, Nicholas prenait possession de se baiser et se laissait bercer par l'envie d'elle. Une envie qu'il ne savait pas aussi forte, aussi intense. Ce baiser n'avait rien d'anodin. Il les enfermait dans leur monde, dans leur bulle. Les doigts brûlants du jeune homme se faufilèrent sous son t-shirt et vinrent toucher sa peau froide. Un frisson lui parcouru l'intégralité du corps en percutant qu'il caressait sa peau nue pour la première fois de sa vie. Nicholas se rapprocha encore un peu plus d'elle et l'emprisonna entre son corps et la porte. Remontant sa main dans son dos, il suréleva légèrement son haut. Le silence régnait en maître dans l'appartement, seul le bruit du baiser semblait les entourer. A bout de souffle, il mit fin au baiser mais, ne voulant pas arrêter cette douce euphorie, il vint plonger ses lèvres dans le cou d'Hope. Sensuellement, il laissa parcourir ses lèvres sur elle, la découvrant à travers des baisers intenses et passionnés. Sa langue trouva rapidement ses repères sur sa peau nue et sucrée. Une multitude de choses passaient dans son esprit mais aucun mot ne semblait décrire ce qu'il ressentait là. Alors Nicholas se contenta de la fermer et de profiter de cet instant, indescriptible, qui ne se reproduira sans doute jamais. De ce doux rêve. C'était ça, il était surement en train de rêver. L'une de ses mains glissa sur son corps pour venir agripper sa cuisse et la surélever contre lui. Hypnotisé par les pulsions qui le dominaient, Nicholas redressa sa tête et parti de nouveau à l'assaut de ses lèvres. « Arrêtes moi Hope ... » murmura-t-il, le souffle court, entre deux baisers. « parce que moi j'le ferais pas. »




#nicholas
If you feel lost, disappointed, hesitant, or weak, return to yourself, to who you are, here and now and when you get there, you will discover yourself, like a lotus flower in full bloom, even in a muddy pond, beautiful and strong. nicho.
Revenir en haut Aller en bas
» BIZUT MEDECINE
avatar
BUCKET LIST
PASSEPORTJe suis arrivé(e) à New York le : 04/12/2017 et j'ai envoyé : 80 mails. Dans la vie, je suis : en 9ème année de médecine spécialisation en neurochirugie. J'ai : 28 ans et j'habite : Manhattan Actuellement : En couple mais c'est compliqué et ayant une préférence pour : les hommes. Je suis plutôt : Joueuse D'ailleurs on m'appelle : JFK sur Nerve. J'ai rapporté(e) : 87 dollars. On me confond souvent avec : Camilla Luddington Je dois mon joli minois à : LittleJuice et mon pseudo sur la toile est : Luluche Multis-comptes » : Nop
Voir le profil de l'utilisateur http://we-are-columbia.forumactif.com/t370-hope-j-f-kennedy-554-230-03?nid=8#3860
Re: au-delà de tes limites (reynnedy), Ven 15 Déc - 16:26

Ce soir, tout allait basculer. Ces années d’amitié passé à se dire les choses à demi-mot, à penser que tout pourrait être différent, à le regarder au loin en me disant que ça pourrait être lui, tout ça venait de voler en éclat. Ce que nous étions en train de faire allait considérablement tout changer, tout bouleverser. Notre vie ne serait plus celle que nous avions connu et alors que ces changements auraient dû m’effrayer, il me rendait plus vivante que jamais. J’avais l’impression d’entendre enfin mon cœur battre comme s’il s’était réveillé d’un long sommeil tel la belle au bois dormant qui se remet à vivre après le baiser du prince. Je sentais mon sang affluer dans mes veines, je sentais chaque cellule se multiplier, je prenais conscience que j’étais vivante. Jamais je n’avais ressenti une telle chose, jamais je n’avais eu conscience de mon corps à se point. Mais c’était aussi fort à chaque fois qu’il me touchait. Comme cette fameuse nuit après que James m’ai levé la main dessus, Nick avait passé la nuit à me laisser pleurer dans ses bras, allongé contre moi dans son lit, à me rassurer. Ou alors cette nuit il y’a peu, ou je me suis assoupie dans son lit en attendant qu’il rentre et où je me suis réveillée dans ses bras. Je passais mon temps à me dire que c’était uniquement de l’amitié, une amitié très forte, presque fusionnelle. Mais après ce soir je ne pourrais plus douter de ce qu’il y’a entre nous. J’en ai conscience et au lieu d’arrêter ça pour ne pas installer une gêne entre nous ou tout simplement pour ne pas blesser Isaac, je continue. Je cède à mes pulsions, je m’abandonne complètement à mon envie de lui appartenir. Alors que nos langues se frôlaient au début, elles finirent par se trouver et entamèrent une danse enivrante et sensuelle. La main de Nick contre ma nuque pour intensifier le baiser me fit l’effet d’une décharge électrique et tandis que je sentais l’autre main du jeune homme glisser sous mes vêtements, un petit soupire de plaisir s’échappa de mes lèvres. Mon cœur battait à tout rompre, tellement fort, tellement vite que j’avais l’impression qu’il allait sortir de ma poitrine à tout moment. Je me sentais fiévreuse, pas malade non, mais j’avais chaud, il me donnait chaud, il me donnait envie de quitter ces vêtements, prison de tissu qui m’empêchais de me sentir encore plus proche de lui. Je n’avais jamais imaginé que je pouvais avoir autant envie de lui, de nous. Et cette sensation, il me la rendait à la perfection. A cet instant précis, j’avais totalement oublié mon fiancé, Isaac qui attendait sûrement que je rentre nous fêter nos fiançailles .. Je haïssais l’infidélité, les infidèles, comme James. C’était pourtant ce que j’étais en train de faire mais sur le moment je ne voyais pas ça comme ça. J’étais dans une bulle, un autre monde et je me disais que ce qui était en train de ce passait aurait toujours dû arriver, que c’était presque normal, pourtant cette explication ne suffirait sans doute pas. Mais pour le moment je ne voulais pas parler, non je voulais seulement entendre la respiration saccadée de Nick, que l’excitation rendait tellement sexy. Lorsque les mains de Nick entrèrent en contact avec ma peau, je me rendis compte que c’était la première fois qu’il me caressait, comme ça, de cette façon et c’était tellement bon. C’était comme si chacun de nos gestes était coordonnés, tout était parfait, tout était normal. Le corps du jeune homme se presse un peu plus contre le mien et je suis à présent coincée entre lui et la porte. Mes mains quittent sa taille pour venir caresser son torse, musclé et tendu, avant de finir leurs courses sur le visage du jeune homme, l’invitant à m’embrasser plus sauvagement. Puis ses lèvres quittent les miennes pour se loger contre mon cou alors que je lui laisse la place pour goûter ma peau, les yeux fermés, cherchant à capturer et emprisonner chaque sensation dans ma mémoire. Je voulais me souvenir de chacun de ses gestes et du chemin qu’avait parcourus ses habilles caresses. Sa main vient agripper ma cuisse, la surélevant contre lui, pressant encore un peu plus son corps contre le mien. Une main contre sa nuque, l’autre agrippant ses cheveux, je me laisse totalement envouter. Et même ses mots ne pouvaient me réveiller. Je ne répondis pas, préférant embrasser ses lèvres chaudes et humides encore une fois. Moi non plus je ne le ferais, pas, je ne peux pas m’arrêter de toute façon. Et en guise de réponse, je viens déboutonner sa chemise en le regardant droit dans les yeux, fébrilement mais désireuse de lui montrer que j’en voulais plus. Il lâche ma cuisse et je lui enlève sa chemise rapidement avant de l’inviter à reculer dans le salon, jusqu’au canapé ou je le pousse pour qu’il s’assoit. Je m’assois à mon tour, à califourchon sur lui venant capturer ses lèvres à nouveau. Je ne voulais plus être spectatrice de ma vie, je voulais la vivre, au moins une fois, une soirée ou je pourrais faire ce que je désirais réellement, être Hope la femme et non pas Hope Kennedy, le médecin aux responsabilités que lui incombent son métier et son nom de famille. Je voulais Nick, rien qu’une fois au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
BUCKET LIST
PASSEPORT
Re: au-delà de tes limites (reynnedy),

Revenir en haut Aller en bas
 
au-delà de tes limites (reynnedy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au delà des mots...
» Le Roi au-delà de la mer
» Limites humaines
» "Vers l'infini et au-delà - Buzz l'Eclair" [Zack Evans/Sunggyu Kim]
» Rickon "Il y a de la magie à livrer combat au-delà de ses propres limites; c'est cette magie qui fait que l'on prend tous les risques pour un rêve qu'on est seul à connaitre."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE COLUMBIA ::  :: MANHATTAN :: LOWER MANHATTAN-
Sauter vers: